AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Road to Salvation a fermé ses portes.


Partagez | .
 

 Bonnie B. HALL • Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Profil
DISPONIBILITES : disponible
CREDITS : Bazz
NOMBRE DE MESSAGES : 437
ÂGE : 22
LOGEMENT : Entre chez l'oncle à Grayson même et Ethan à Trimble
OCCUPATION : Danseuse / dealeuse
HUMEUR : Ta mère.
ETAT PHYSIQUE : Plutôt fatiguée par les récents évènements, style avortement, bagarre tout ça.

29/12/13 : bagarre avec Carter > visage tuméfié, côte cassée, main droite fracturé. Bleus et autres blessures au visage. Rambo quoi.
Secrets

Feuille de personnage
A propos du secret: C'n'est pas mon problème.
Autres comptes: Une Bonnie suffit.
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Bonnie B. HALL • Terminé Ven 8 Nov - 21:50


Bonnie Blodeuwedd HALL
22 YO ∞ Californie, San Francisco ∞ Américaine ∞ Danseuse & Dealeuse ∞ Cé-li-ba-taire ∞ Sinners ∞ Evan Rachel Wood
« I'll be waiting up there
Weave my fate in the air
For you »


✖ histoire ✖

IVRESSE (n.f) : Bonnie, c’est un peu comme se prendre une cuite. Comme un camion qui n’a plus ses freins. Un accident de voiture, on en garde les séquelles. Tu commences à boire parce qu’au début, tu trouves ça drôle, tu t’enivres, elle te fait tourner la tête et tu commences à voir des étoiles. De sa bouche tu entends les mots qui t’envoient vers un ailleurs, un autre monde que tu matérialises doucement. Ton quotidien se transforme, tu t’aveugles, les formes deviennent floues. Derrière le canapé banal ou ce coin de rue glauque se trouve un nouvel espace. C’est comme une pilule d’exta, t’y croise n’importe quoi. Après tu trembles, t’as un peu froid et puis peut-être trop chaud, parce que l’alcool te rend tout chose. Tu deviens hypersensible, le moindre tracas abaisse ton moral, la moindre étincelle ravit ton cœur. Tu finis par vomir ce dernier sur les pavés, parce que quand t’en as trop dans le sang, tu ne sais faire que ça. Tu vomis comme un chien, et tu la détestes d’avoir fait tourné ta tête. Plus jamais, je ne recommencerais plus jamais. C’est fini pour moi, j’peux plus finir dans cet état. Et tu t’endors.
Tu te réveilles, c’est insupportable, elle te file un mal de crâne d’enfer. Ses cris et ses gestes, elle te semble si proche et pourtant, c’est juste parce que t’as trop abusé d’elle. Tu restes couché toute la journée, tu te morfonds, t’aurais pas du faire ça, t’as cédé à ses vices. Tu peux plus la voir en peinture, sinon tu vomis, parce que décidément, t’en as trop pris. T’essaies de te souvenir c’que t’as fais la veille, mais ça marche pas. Tout ce dont tu te souviens, et pour cause, c’est cette griffure que t’as au creux du bras. Ça t’fais mal, tu sais plus pourquoi mais ça reste et ça le sera jusqu’à c’que ça réussisse à cicatriser. Mais c’est pas gagné, t’es obsédé, alors tu grattes. Puis tu finis par oublier. Et tu recommences.

UTOPIE (n.f): C’est pas une fille du voyage, mais bel et bien une américaine pure souche. Bonnie est née en Californie, le lieu où le rêve américain se transforme et mute en espèce de religion. San Francisco. Elle errait les rues, avec son pote. Parce que dans toute idylle il y’a l’autre côté, Bonnie illustre à la perfection les ratés de la société. Petite jeune perdue, orpheline de sa mère, qui cumule les tares. L’alcool, le sexe, la drogue, qu’elle répand dans les rues. Elle est pas stupide pourtant, elle adore le théâtre anglais classique. Shakespeare, c’est sa deuxième came. Mais ça, personne ne le sait, qui voudrait s’intéresser à une petite frappe ? Derrière les néons clinquants et les enseignes lumineuses de l’Amérique parfaite, consumériste, Bonnie évolue dans le mauvais côté. Elle grandit entre les quartiers mal famés, un père violent et alcoolique, les prostituées du coin et l’épicier armé. C’est elle qui fait les frais de ces putains de gosses de riches qu’elle exècre. Et à qui elle sourit quand ils viennent lui quémander la coke. Et tu sais pourquoi elle sourit ? Parce que ce sont eux, les vraies tares. De son point de vue. Elle fait partie du salon des refusés, certes, mais eux, tas d’immondices, finiront à la déchetterie. Elle leur pourrit la vie, avec sa came mauvais marché qu’ils pensent à tomber par terre. Elle n’a plus qu’à jeter des regards à son Alex, l’homme qui se traîne à ses côtés depuis sa toute petite enfance, et ils se comprennent. Ils vendent, et puis consomment eux aussi, et font l’amour dans des lieux bizarre, parce qu’ils sont trop défoncés. Ils se sont volés leurs premiers baisers, leurs première fois. Ils ont tous fais ensemble et feront tout, encore. Derrière leurs pupilles dilatées ils conquièrent le monde à grand coup de toxines et de conneries.

CICATRICE (n.f) : Derrière son grand sourire de vendeuse, aux allures d’enseigne commerciale, et son indifférence clairement affichée, Bonnie survit. C’est pas simple de s’évader quand ton père te tape dessus. Il n’a pas encaissé la mort de sa femme, et jugé cette pauvre créature comme responsable de son décès. Alors Bonnie prend de la drogue, et se laisse faire quand il arrive avec ses grands souliers et sa ceinture. Quand les bouteilles en verre vides pleuvent sur son visage et ses côtes. De nombreuses cicatrices bien cachées sont pourtant visibles, quand on prête attention aux détails de sa peau. Mais quand on est danseuse, on met du fond de teint. Et on fait plaisir aux vieux dégueus paumés, eux aussi, dans cette ville trop grande où ils n’arrivent tout de même pas à trouver leur place. Un jour, ce fut de trop. Combien de fois était-elle revenue avec le visage en sang et les membres trop fragiles ? Bien trop. Mais cette fois, Alexander n’avait pu supporté, et ses menaces tombèrent à exécution malgré les protestations de Bonnie. La jeune femme savait qu’il la détestait de ne pas comprendre sa pitié face à son père. Oh bien sur elle le détestait, mais elle ne pouvait s’empêcher de compatir. Alors elle avait couru derrière lui, mais bien trop rapide, il arrivé bien plus tôt qu’elle chez son père. Elle n’eut d’autres choix que d’appeler la police, avant que le grand brun ne tue réellement son père. Ils se détestaient, mutuellement, ça n’était pas nouveau. Bonnie faisait le mur pour le rejoindre dans son foyer. Bonnie faisait l’école buissonnière avec lui, d’ailleurs, la scolarité n’avait fait pas grande partie de leur vie. Ils vivent vite, ils mourront jeunes. Rien ne leur sourit, alors ils se sourient entre eux. Pour punir Bonnie, Vance Hall décida d’envoyer sa fille vers sa terre natale. Là où les Hall vivaient. Dans cet espèce de lieu paumé où rien ne semblait être normal.  

RENCONTRES (n.f) : Ils vivent comme ils peuvent. Ils vendent leur came en dehors de Grayson. Ils ont trop peur de ces fous. Trop imprévisibles. Quelque chose semble s’être tramé dans cette ville, seule Bonnie est au courant. Mais elle s’en fout. Tout ce qu’elle veut c’est continuer à vivre normalement, aux côtés d’Alexander, qui a finit par la rejoindre, et lui foutre un gosse dans le ventre. La rencontre de la vie et la mort en si peu de temps. Avortement, deuxième fois. Puis d’autres encore, Princesse Tyler, jolie rencontre de drogués. Ou plutôt d’une vendeuse à un mec en plein mauvais trip. D’abord détesté puis devenu une sorte d’allié. Enfin. Comment expliquer que Bonnie ne sait pas se sociabiliser. Alors elle les aime comme une vraie Bonnie, une vraie handicapée des sentiments. Avec des cris et des insultes. Puis elle a son petit animal de compagnie. Alors Bonnie n’est jamais seule mais redoute un jour l’arrivée d’un Hall ou de Vance. Après tout, sa famille vit ici. Mais elle ne se résout pas à vivre chez eux, comme elle est censée le faire. Rien ne lui semble normal dans ce trou paumé, alors que la façade de Grayson est à celui qui sera le plus gentil. Il lui faut retourner en Californie, ville de déboires et origine, son sang.

Vos sentiments sur Grayson • Habitante par le nom de famille, mais je viens quand même d'arriver. Mes sentiments sur Grayson se centrent autour de la méfiance et du déni. Je les ignore au maximum même si c'est pas vraiment facile dans une aussi petite ville. Un night club et les villes aux alentours, c'est là où je traîne le plus souvent, entre mes deux métiers différents. Je stagne chez Alex, et je baisse les yeux quand un regard étrange se pose sur moi. On dirait que Grayson est découpé en deux parties, la façade et l'intérieur. Je ne me risquerais pas à poser un pied dans cet espace intime, ni à pénétrer l'esprit des habitants ici. Même ma cousine semble me détester, c'est tant mieux, la réciproque est valable.Toute une partie de ma famille découverte mais presque reniée dans l'instantanée. Oh et puis, en quoi ça vous concerne.



✖ caractère ✖



✖ QUEEN. ✖
》âge • 666
》comment avez-vous connu le forum ? • dans le carnet d’adresse de ta mum.
》présence • environ 5-6/7
》autre chose ? • « J’ai un petit lot de noix d’cocos ! »

》code du règlement • OK

image by consolation-prizes # code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
NOMBRE DE MESSAGES : 231
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Bonnie B. HALL • Terminé Sam 9 Nov - 22:03




fiche validée


Bienvenue sur “Road to Salvation”…
…et merci de ton inscription QUEEN !
Ta fiche est so saezienne I love you J'aime, j'aime, je valide ! Ton style est à tomber et j'ai hâte de voir la queen B en action à nouveau (avec son valet...hehehe).

Tu peux donc désormais poster dans toutes les catégories du forum et commencer à RPer. La section demandes diverses te permettra de te créer un répertoire de liens et de trier tes sujets, mais également de faire une demande d'emploi ou de logement.
Le flood des RP pourra te permettre de communiquer avec les autres joueurs une fois tes sujets lancés.

Ayant choisi un personnage inventé tu remportes dores et déjà 5pts. à dépenser comme tu le souhaitera par la suite. Pour voir ce qu'ils te permettent d'obtenir, tu peux consulter le sujet d'explication du système de points du forum.

Si tu ne te sens pas très à l'aise, RTS dispose d'un service de parrainage.  

Amuse-toi et n'hésite pas à flooder, jouer, chatboxer avec nous du matin au soir et du soir au matin ! king2 
Revenir en haut Aller en bas
 

Bonnie B. HALL • Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road to Salvation :: BIENVENUE À GRAYSON, MISSOURI :: La douane :: vous pouvez circuler-