AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Road to Salvation a fermé ses portes.


Partagez | .
 

 Elizabeth Louisa Pryde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Profil
Secrets
Contact



MessageSujet: Elizabeth Louisa Pryde Jeu 7 Nov - 21:06


Elizabeth Louisa Pryde

That's not the way I want my story to end ᚖ Elix


Hivers parcourus ∞ 27.  Maternité ∞ Grayson. Ethnie ∞ Américaine. Traitement anti ennui ∞ Gérante de l’épicerie Pryde. Envoûtement ∞ Amante du Shérif Hickok. Clan ∞ Sinners. Masque ∞ Rose Byrne. Thème song





I don't wanna be the girl

who has to fill the silence... The quiet scares me 'cause it screams the truth ᚖ P!nk

« Aby, tu as vu ce sur quoi je suis retombée ? » Elizabeth traversa le salon sans regarder, le plateau entre les mains. Du pied, elle repoussa le chat qui se frottait contre elle & se rapprocha de sa mère. C’était étrange. Bien qu’elle n’ait que 63 ans, on aurait pu facilement lui en donner 10 de plus. Sur ses mains pâles s’étalaient les marques du temps, des tâches brunes  proches des tâches de rousseurs. Son père était parti à la pèche quelques heures auparavant, il ne tarderait pas à rentrer. La jeune femme s'assit sur la canapé & croisa ses longues jambes. Elle passait chaque dimanche, plus ou moins longtemps. Même à 27 ans, en étant propriétaire de l'épicerie familiale.

« C’est quoi ? » demanda la jeune femme en ajoutant un sucre dans une des deux tasses de thé. Elle remua doucement le breuvage jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène et glissa cette même tasse vers sa mère. Une odeur de thé vert se répandit dans la pièce tandis que le feu crépitait dans la cheminée. « Les photos de toi depuis que tu es petite. Cela fait des mois que je les cherchais sans arriver à remettre la main dessus, & puis ton père est enfin retombé dessus en cherchant le chat au grenier. » L’épicière attrapa le chat sous le ventre, le plaça sur ses genoux & se saisit de sa propre tasse de thé. « Oh, regarde celle-ci, tu étais un si joli bébé ! »
Sur la photo, Elizabeth n’avait que quelques heures. Dans les bras de sa maman, elle dormait paisiblement. Bienvenue au monde petite Elizabeth. Tu n’aurais pas pu avoir meilleure famille. Des parents aimants, une mère qui t’apprendra tout ce que tu dois savoir & qui prêtera une oreille attentive à ses soucis d’adolescente, un père qui soufflera sur tes petits doigts potelés lorsque tu te les râperas en faisant du vélo & te couvrira tous les jours de son regard aimant. Non, décidément, tu n’aurais pas pu avoir plus chouette famille. & puis, à côté de toute cette affection, la petite fille avait grandi dans une famille riche & respectée. Y’en a qui ont de la chance.

Elizabeth glissa ses doigts dans les poils duveteux du gros chat gris qui s’endormait sur ses genoux. Avec un sourire nostalgique, elle regardait les photos que sa mère sortait de la boite, les unes après les autres avec des précautions infinies. Elle devant la grande maison en pierre blanche, un bandeau dans ses longs cheveux bruns, à 3 ans. Elle avec sa jupe plissée se rendant à l’école. Elle en train de cuisiner pour Thanksgiving avec son père, une large trace de chocolat sur la joue. Une enfance rêvée. Certes, elle n’avait pas eu la chance d’avoir des frères & sœurs, mais elle avait eu une multitude d’amis pour combler ce manque, et les week-end chez les Pryde coulaient sous les éclats de rire enfantins, les concours de dérapage sur le parquet ciré & les sablés à la cannelle.

« Oh là, tu commençais déjà à avoir bien grandi. Tu as vu, tu as l’air d’une vraie jeune fille. Je ne sais plus quel âge tu avais là-dessus. » «C’était l’année où vous m’avez acheté Thebes, donc je devais avoir 14 ans. » répondit Beth avec un sourire ému. Elle se souvenait encore de la voix toute particulière qu’avait prise son père lorsqu’il avait ramené le poulain à la maison, un jeune quarter Horse de 7 mois environ. Un bon cheval de rando à dresser pour elle qui en rêvait tous les soirs depuis des années. Tu es une grande fille Beth, maintenant, tu peux prendre soin de quelqu’un toute seule. Du coup, avec ta mère, on a décidé de t’offrir Thebes. Ce n’était qu’une boule de poil avec un ruban noir autour du poitrail, une boule de poil qui avait bien grandie 14 ans plus tard. En y réfléchissant, peut-être que ses parents le lui avaient offert pour s’excuser de ce qui allait arriver 2 ans plus tard. Pour faire en sorte qu’elle profite à fond de ces deux dernières années.
Elizabeth porta sa tasse à ses lèvres & leva les yeux. Des larmes avaient emplit les beaux yeux de Joan, & ses joues avaient perdues toutes leurs couleurs. « Maman ? Ca ne va pas ?» « On a été des bons parents, tout du moins, nous avons essayé. Cela a été tellement dur de t’avouer tout ça. C’est tellement dur d’élever un enfant pendant des années pour ensuite lui plonger la tête sous l’eau, en espérant qu’il arrivera à survivre.» répondit la vieille femme en sanglotant. D’une main tremblante, elle posa une photo sur la table. C’était le jour de la fête nationale. On avait organisé un grand bal à Grayson. Les gens dansaient, s’amusaient, riaient, s’embrassaient. & sur la droite de la photo, on pouvait voir Elizabeth, âgée d’environ 16 ans, habillée tout de noir, les genoux repliés contre sa poitrine, des larmes coulant le long de ses joues. Elle n’avait jamais vu cette photographie, surement la plus représentative de sa vie. Après que ses parents lui aient parlé du secret, elle n'avait plus parlé pendant des jours entiers. Elle avait mis plusieurs mois avant de reprendre une vie normale & d'accepter tout ce que cela incombait. Toute une partie de sa vie à laquelle elle n'aurait jamais accès. «Tu sais Beth, si nous avions pu trouver une solution, nous l’aurions fait. On a cherché, pendant longtemps, mais en vain. Si nous ne te l’avions pas dit, « ils » l’auraient fait, & de façon beaucoup moins douce.» La jeune femme pinça les lèvres & se raidit. Elle dut se faire violence pour poser sa main sur cette de sa mère & pour la caresser aussi tendrement que possible. Ce n’était pas possible de revenir là-dessus. Elle n’en avait ni l’envie, ni la force, ni le courage. Elle subissait sans dire mot. Encore aujourd’hui.


« Allé, changeons nous les idées, regarde celles-ci » continua Joan en reniflant. Elizabeth retira sa main et bougea ses cuisses engourdies. Le chat, dérangé en plein sommeil, feula avant de disparaitre dans une autre pièce de la maison. Elle avait envie d’une cigarette, bien qu’elle ait arrêté 5 ans auparavant. Elle regarda les photos suivantes avec une pointe d’amertume. Passé ses 16 ans, plus rien n’avait été comme avant. Elle regarda son entrée au lycée, la photo prise par son père pour le bal de promo, avec son petit ami de l’époque. Des photos d’elle, adolescente en train de cuisiner dans la maison familiale. Des photos avec Snow, où de dos, on les voyait partir en balade. La remise des diplômes. Son entrée à l’université. Son diplôme en gestion. Son sourire éclatant lors de l’ouverture de l’épicerie.  Le jour de son déménagement dans la si jolie maison qu’elle occupait toujours. Elle, en robe de soie bleue pour le mariage d’une amie, si jolie avec ses boucles brunes. « Quand vas-tu nous ramener un homme Beth ? Tu as déjà 27 ans tu sais, & tu es si jolie. Il faut juste que tu y mettes un peu de tiens tu sais. » La jeune femme sourit. «C’est difficile de trouver un homme bien tu sais. Mais quand je l’aurais trouvé, tu seras la première au courant.»répondit-elle en examinant une série de photos de ce même mariage. Elle y apparaissait avec son père, sa mère, son amie, sa cousine Dakota. & même le shérif Hickok. Ils se tenaient l’un à côté de l’autre, aussi proches & éloignés que possible pour la photo. Elle fixait l’objectif d’un air dur, il la regardait à la dérobée. Photo étrange. « C’est un bel homme non ? » Si tu savais Maman, 4 ans de ma vie avec cet homme qui ne sait pas ce qu’il veut, & qui ne saura probablement jamais. Alors pourquoi continuait-elle à l’aimer autant ?

« Oh, tu es magnifique sur celle-ci. Regarde-toi. 27 ans, une rose en fleur. » Elizabeth se saisit de la photo. De face, les cheveux dans les yeux poussés par le vent, le sourire forcé, les yeux tristes, les lèvres pincées. Ou alors n’était-ce qu’elle qui se voyait ainsi, parce qu’elle savait ce qui se passait dans sa tête & ce à quoi elle pensait à ce moment là ? On la voyait comme jolie, douce, travailleuse & calme, elle était une tornade d’émotions & d’inquiétude. Elle avait peur, tous les jours, tout le temps, sans relâche. Peur que ce petit garçon de 8-9 ans ne mette sa menace à exécution, bien des années plus tard & qu’elle ne retrouve ses parents morts. Peur de ces tâches qu’elle devait exécuter pour la communauté. Peur du secret qu’elle devait cacher, & pour lequel elle serait prête à donner sa vie. Peur de ne pouvoir fuir. Peur.


Vos sentiments sur Grayson • (5 lignes min. réservé aux habitants de Grayson)
Descendante d’une des familles les plus influentes de la ville, Elizabeth ne se met pourtant jamais en avant et se contente d’assumer son rôle dans le village. Elle n’aime pas ce qu’il font et, bien qu’elle soit d’une nature têtue et défende ses idées avec ardeur : quand il s’agit de Grayson, elle ne souffle mot. Honteuse, elle se débarrasse rapidement des tâches qui lui incombes, se rend aux réunions organisée par ses voisins, mais une fois la chose terminée, elle n’en reparle jamais. Elle comprend cependant les enjeux et ne crachera pas facilement le morceau. pourtant, elle est considérée à tort comme le membre le plus faible de leur petit clan.






Derrière les montagnes
Tout cela ne vaut pas le poison qui découle de tes yeux, de tes yeux verts. Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers... ᚖ Baudelaire

Printemps vécus ∞ 21 wesh!  Perdu dans les montagnes ∞ Je suis dans les petits papiers de l'admine ♥️ Pseudo pas beau ∞ Elix, Berenice, Jane, Kimiko. Disons Elix.Degré d'addiction ∞ 7/7  Perle enfuie ∞ OK Mots doux ∞ RIP HC Crying or Very sad 
images by crédits (c) fiche by .reed


Dernière édition par Elizabeth L. Pryde le Lun 11 Nov - 15:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
NOMBRE DE MESSAGES : 231
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Elizabeth Louisa Pryde Dim 10 Nov - 16:25




fiche validée


Bienvenue sur “Road to Salvation”…
…et merci de ton inscription Lizzie !
J'ai beaucoup aimé la présentation, c'était une chouette idée le coup des photos retrouvées pour retracer l'histoire. Puis j'adore le personnage d'Elizabeth I love you Bon jeu !

Tu peux donc désormais poster dans toutes les catégories du forum et commencer à RPer. La section demandes diverses te permettra de te créer un répertoire de liens et de trier tes sujets, mais également de faire une demande d'emploi ou de logement.
Le flood des RP pourra te permettre de communiquer avec les autres joueurs une fois tes sujets lancés.

Ayant choisi un personnage inventé tu remportes dores et déjà 5pts. à dépenser comme tu le souhaitera par la suite. Pour voir ce qu'ils te permettent d'obtenir, tu peux consulter le sujet d'explication du système de points du forum.

Si tu ne te sens pas très à l'aise, RTS dispose d'un service de parrainage.  

Amuse-toi et n'hésite pas à flooder, jouer, chatboxer avec nous du matin au soir et du soir au matin ! king2 


Revenir en haut Aller en bas
 

Elizabeth Louisa Pryde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road to Salvation :: HORS JEU :: Archives :: gestion des personnages-