AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Road to Salvation a fermé ses portes.


Partagez | .
 

 Hugo Parsons || I've been working on my sh...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Profil
Secrets
Contact



MessageSujet: Hugo Parsons || I've been working on my sh... Mer 11 Juin - 16:45


Hugo Zadig Parsons

Are we human or are you denser ? ᚖ Brandon Flowers, The Killers


Âge ∞ 49 ans.  Lieu de naissance ∞ New-York city Nationalité ∞ Amércain d'origines allemandes. Occupation/métier ∞ Fermier, a repris la ferme familiale depuis quelques années. Situation amoureuse∞ Marié depuis quelques années. Groupe ∞ Inhabitants. Avatar ∞ Til Shweiger. Thème song

》 Vos sentiments sur Grayson • Sa ville natale, c'est du moins ce qu'il pense. Il n'a jamais réellement connu autre chose ! Pour lui, Grayson, c'est tout : sa famille, ses amis, son boulot, ses souvenirs. Il ne se voit pas vivre ailleurs, n'en a jamais eu la moindre envie. Bien qu'elle soit sujette à des évènements déstabilisants, l'homme ne peut se résoudre à envisager un départ. On dit que les fermiers sont souvent attachés à leurs terres, il ne fait pas exception à la règle. Pour lui, sa ferme est très importante et les souvenirs de famille le sont aussi. Même si certains souvenirs sont moins reluisants que d'autres ... quoi qu'il en soit, Grayson est sa maison, tout simplement ! Et il l'accepte comme elle est, avec ses qualités et ses - nombreux - défauts.





What you waiting for ?


Elle l’avait recraché, comme la mer rejette les cadavres dont on se sépare discrètement la nuit tombée. Il respirait à peine alors brailler, c’était impensable. Elle l’avait emmitouflé dans des couvertures de fortune, des vieux trucs qu’elle avait trouvés dans une armoire de la baraque abandonnée. Elle n’était plus rien, elle n’était plus personne. Il était fils d’une ombre, du vide lui-même. Jamais il ne connaîtrait son prénom, jamais il ne saurait même qu’elle avait existé. Pourtant, elle inondait ses couvertures de gouttelettes salées. Noyant le nouveau-né sous son chagrin, ses remords d’une action à venir. Et puis, elle tenta de lui donner un prénom puis réalisa qu’elle n’avait pas le droit. Elle n’était rien, elle n’était personne. Et le vide, lui, il ne baptise pas un enfant d’un prénom.

Il lui fallut plusieurs heures avant de trouver le courage de se lever et de marcher, elle avait perdu pas mal de sang dans l’accouchement. Dans les environs de deux heures du matin, quand elle sortit pour sa pause cigarette, l’infirmière d’un hôpital banal de New-York trouva un petit tas de couvertures. Elle s’apprêtait à les jeter, croyant à l’œuvre d’un clochard qui avait encore oublié ses uniques biens devant les portes de l’hôpital ! Sauf qu’à l’intérieur, elle découvrit la vie. Presque éteinte, petite étincelle éphémère. Heureusement, il était tombé entre de bonnes mains.

2

Jamais on lui dit que sa mère était une chienne des rues engrossée par le premier venu contre quelques liasses de billets qui lui avaient servi à prendre sa dose. Non, la vérité resta cachée. Terrée tout au fond d’un trou noir. S’installa alors le non-dit. Hugo grandit dans le mensonge. On lui fit croire qu’il était né dans la ferme, qu’il était le fils de Maria et Stanley. Quand il visita l’Empire State Building à l’âge de huit ans avec l’école, on lui affirma avec férocité que c’était la toute première fois qu’il posait les pieds à New-York. Pourquoi, tout au fond de lui, avait-il une sorte de vague impression de déjà-vu dans ce cas ? Ses parents étaient devenus des menteurs experts. Cela faisait bien longtemps qu’ils avaient déménagés de New-York, s’installant à Grayson pour y reprendre une ferme aux mains de vieux propriétaires, incapables de tenir les rênes à leur âge.

Et puis, il y avait les autres enfants. Tous plus jeunes qu’Hugo ! Quelle chance. Il aurait été triste que l’un d’eux se souvienne d’une vie sans leur grand-frère. Et des six enfants, Hugo était le seul chez qui on ne retrouvait aucun trait commun avec les autres. L’un avait le nez de papa, l’autre la bouche de maman. Mais Hugo, lui, différait fortement des autres. Aussi bien physiquement que mentalement. Aussi, remit-on lâchement cela sur les épaules d’une génétique capricieuse, vicieuse. Et tout le monde y crut.

3

À dix-huit ans, il entama des études de vétérinaire tout en continuant à aider les parents à la ferme. Un jour cependant, ils découvrirent la benjamine de la famille, empalée contre la grange. On remit la faute sur l’un des taureaux de la ferme. On les tua tous, pour la peine. Et Hugo abandonna ses études, incapable de voir en ces animaux autre chose que des ennemis, des dangers et des meurtriers.

Et peu à peu, ses relations avec sa famille se dégradèrent. Il y était pour beaucoup ! Quand sa mère le retrouva au lit avec sa meilleure amie – à elle, donc – le choc fut intense. Un jeune homme de vingt ans avec une femme mariée de quarante, ça a le don de rendre l’ambiance à la maison plutôt électrique. Hugo mit tout de même une année entière à cesser de voir cette femme, s’y étant attaché, d’une certaine manière. Cependant, il n’eut aucun remord à l’envoyer paître quand il croisa le chemin d’une nouvelle venue en ville. Elle était tout ce qu’il aimait : dynamique, fraîche, avec un petit côté mondain. Elle venait de New-York.

4

Les années s’écoulèrent. Il lui fit trois enfants à sa New-Yorkaise et ses frères et sœurs, un à un, disparaissaient. Chacun préférant suivre sa route. Au final, quand les parents moururent, Hugo hérita de la ferme car clairement, personne d’autre n’en voulait. L’homme qu’il était pu alors mener cette entreprise comme bon lui semblait. Il eut tout le temps de coller deux autres enfants à sa femme, agrandissant la fratrie encore un peu plus.

Et les mystères de la ville continuaient à se dérouler. Les meurtres, les disparitions, les morts. La ville les rendait tous dingue ou bien peut-être étaient-ils simplement tarés de naissance. Quoi qu’il en soit, Hugo n’a jamais envisagé de quitter Grayson. Non seulement, il y a sa vie mais aussi ses habitudes, sa ferme et tous ses amis. Il se sent bien à Grayson, malgré le passé chargé des lieux et de sa famille. Sa femme lui glisse souvent un mot sur New-York, sur combien la ville est belle et chaleureuse pour une famille comme eux. Dans ces cas-là, il fait mine de ne rien entendre.

Sa femme, justement. Toujours aussi belle, classe, sophistiquée. Après cinq enfants, elle parvient toujours à être aussi séduisante et attirante. Pourtant, Hugo a cédé. Une jolie petite demoiselle qui lui tournait autour, une jeune femme qui lui rappelait sa propre femme durant sa jeunesse. Hugo regrette un peu mais parvient tout de même à vivre avec ...





SuperC

Âge ∞ 20 ans.  Comment avez-vous connu RTS ? ∞ Top-site ou PRD, je ne sais plus. Présence ∞ 5/7. Code ∞ OK. Un commentaire ? ∞ Très sympa comme idée de forum ! J'avais bien envie de tester donc ... here I am.
images by ikyrel, tumblr (c) fiche by .reed


Code:
Til Schweiger [color=red]✖[/color] [url=http://rdtosalvation.forumgratuit.org/t312-hugo-parsons-i-ve-been-working-on-my-sh#5170]Hugo Z. Parsons[/url]


Dernière édition par Hugo Z. Parsons le Mer 11 Juin - 18:17, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
DISPONIBILITES : overbooké
CREDITS : signa : me / avatar : draumrkopa
NOMBRE DE MESSAGES : 282

ÂGE : 18
LOGEMENT : Maison du lac
OCCUPATION : Etudiante en médecine
HUMEUR : En colère
ETAT PHYSIQUE : Rien à signaler, je suis en forme.
Secrets

Feuille de personnage
A propos du secret: C'est notre faute...
Autres comptes: Eleanor A. McKenzi
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Hugo Parsons || I've been working on my sh... Mer 11 Juin - 16:54

Bienvenuuuuuu brooo
J'ai hâte de te lire mon mignon What a Face

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Profil
Secrets
Contact



MessageSujet: Re: Hugo Parsons || I've been working on my sh... Mer 11 Juin - 16:55


Merci jeune demoiselle  king2 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
DISPONIBILITES : overbooké
CREDITS : cherrylips
NOMBRE DE MESSAGES : 684

ÂGE : 29
LOGEMENT : East Jefferson Street (8)
OCCUPATION : pompiste/mécano au Teller & Redd's Garage (Grayson)
HUMEUR : massacrante
ETAT PHYSIQUE : Blessures - Il boite légèrement depuis son altercation avec le père de Baby, survenue peu de temps après que Carter l'ait percuté avec sa voiture.

Tatouages - dos complet (une faucheuse accompagnée des mots "son of anarchy" ) ; avant-bras droit (pierre tombale sans nom, encadrée par un arbre mort, une lune et quelques corbeaux)
Secrets

Feuille de personnage
A propos du secret: C'n'est pas mon problème.
Autres comptes: Dorian Spelling, Nathaniel Redd, Tyler Lawson
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Hugo Parsons || I've been working on my sh... Mer 11 Juin - 17:01

Yeah un fermier, inhabitants ! Bienvenue sur RTS  creepy 
Si tu as la moindre question, n'hésite pas à faire appel à nos services. Bonne continuation pour ta fiche, j'ai hâte d'en savoir plus.

_________________
I've been a fool and I've been blind
I can never leave the past behind
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Profil
Secrets
Contact



MessageSujet: Re: Hugo Parsons || I've been working on my sh... Mer 11 Juin - 17:07


J'ai vu que vous aviez besoin d'inhabitants dans le sujet des groupes les moins fournis donc je me suis dis pourquoi pas XD

J'hésiterais pas si j'ai une question =P puis en fan de SOA, j'admire le choix d'avatar  superman 

 brah 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
DISPONIBILITES : disponible
CREDITS : Tumblr, Never Utopia & myself
NOMBRE DE MESSAGES : 207
ÂGE : 24 ans
LOGEMENT : East Jefferson street (22)
OCCUPATION : Caissière à l'épicerie Pryde, Grayson
HUMEUR : Bonne
ETAT PHYSIQUE : Rien à signaler, juste un peu chaud en ce moment à cause des verres bus au Susan's Coffee pour le Nouvel An.
Secrets

Feuille de personnage
A propos du secret: Je veux tout savoir !
Autres comptes:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Hugo Parsons || I've been working on my sh... Mer 11 Juin - 17:29

Bienvenue parmi nous, monsieur le nouveau fermier =D
J'ai hâte de lire ta fiche \o et vive les inhabitants What a Face
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
DISPONIBILITES : overbooké
NOMBRE DE MESSAGES : 22
ÂGE : 29 ans
LOGEMENT : 13, Madison Street
OCCUPATION : Enquêteur indépendant sous couverture en tant que Barman au Drugstore
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Hugo Parsons || I've been working on my sh... Mer 11 Juin - 17:35

Bienvenuuuue et amuses toi bien ici !  haww 

_________________