AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Road to Salvation a fermé ses portes.


Partagez | .
 

 Steeve Reytlam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Profil
DISPONIBILITES : disponible
NOMBRE DE MESSAGES : 40
ÂGE : 27 ans
LOGEMENT : 13, Madison Street
OCCUPATION : journaliste indépendant sous couverture au Leo's
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Steeve Reytlam Sam 7 Juin - 22:11


Steeve Reytlam

Tu souffles de nouveau en moi, quand je veux renoncer ᚖ MacKayla Lane


Âge ∞ 27 ans  Lieu de naissance ∞ Texas, USA Nationalité ∞ Américaine Occupation/métier ∞ Journaliste indépendant Situation amoureuse∞ Marié Groupe ∞ OUTSIDERS Avatar ∞ Ian Somerhalder. Thème song

》 Vos sentiments sur Grayson • /

》Comment avez-vous atterri là ? • Comment j'ai atterri ici ? Je crois qu'il vaut mieux que je vous montre plutôt.

«J'écartais les bras, les mains ouvertes, et tint la pose un instant avant de me mettre en mouvement. Le placement de mes pas, l'angle de mes poignets : tout était chorégraphié, automatique, parfait. Mon corps ondoyait d'une position à l'autre, tour à tour gracieux, séducteur, soumis.

Le roulement du tambour était un compagnon familier dont le rythme consumait ma chair. Mon cœur battait en cadence avec ces basses profondes ; mes mouvements de pieds et de mains épousaient les sonorités plus légères des petits instruments. La danse ralentit et mes ondulations se firent languissantes, érotiques. C'est le passage qu'il préfère, qui lui font avoir des frissons.

Je me délectais de l'euphorie qui l'accompagnait. La douleur qui parcourait mes muscles sacrifiés à la perfection de mon art ne faisait qu'ajouter à cette ivresse. La sueur m'aveuglait, mais je n'avais pas besoin de mes yeux pour savoir qu'il aimait cela : le sol était plat, recouvert de sable, et je savais où la musique m'emmènerait et où il me rejoindrait.

Le tambour accéléra encore en un puissant crescendo - puis s'arrêta brusquement. Le silence me martela les tympans et je m'effondrais face contre terre, luttant pour reprendre mon souffle. Les applaudissements d'une seule paire de mains remplacèrent les échos des percussions.

- Très joli, rit-il d'une voix haletante.

J'aimais entendre cette intonation mais je compris qu'il y avait quelque chose qui clochait quand il ne vint pas m'embrasser comme il le faisait habituellement.

- Qu'est-ce que tu as? Tu n'as pas l'air bien...

- J'ai quelque chose à te demander.»

Et là, il me parla d'enquête fascinante, d’une jeune sœur dans le besoin et d'un peu d'aventure. Je n'ai pas tout de suite compris. Surtout que bon, vu ma danse j'avais d'autre projet que de parler d'un village paumé et soit disant maudit ce soir là.

Il a évidemment sorti l'Argument qui fonctionne toujours; on aura beaucoup d'argent, c'est une très bonne affaire...

J'avoue que ça m'intriguait mais je me voyais pas quitter notre appart et notre vie pour aider à retrouver un frère qui avait sûrement fuguer. Il essaya d'argumenter, m'expliquant que ce ne serait pas long, que je devais voir ça comme des vacances rien que tout le deux. Des vacances ? A travailler... des fois je me dis qu'on a pas la même définition que vacances. Il est vrai cependant que cela faisait longtemps que je n'avais pas eu de congés et de longs moments avec lui. J'étais à deux doigts de craquer mais j'opposais quelques réserves. Pour les contrer il m'embrassa et je finie par accepter... Oui, je suis faible. Surtout face à lui et à ses mains baladeuses. Donc direction Grayson et sa palpitante animation... ou pas. Je savais qu'on n'aurait pas dû venir, mais pourquoi on ne m'écoute jamais?





Une longue histoire de chevauchées


Vous voulez que je me présente? C'est obligatoire? Mais je ne sais même pas par quoi commencer... Le début? Oui, bon, peut-être.

Je m'appelle Steeve Reytlam époux Ambrose Wolffhart (... oui, je sais.) et j'ai 27 ans. Oui oui, c'est un commencement. Mais si, je vous le jure.

Bon, je suis né le 21 Mai 1987 au Texas dans un ranch au sud du fleuve Colorado. Il n'y a pas une seule ville dans un périmètre de 30 km alors je ne connaissais pas grand chose à la modernité. J'ai vécu dans les traditions; country, rodéo et whisky. Notre terrain se trouve dans les terres arides, loin des zones luxuriantes aux abords de l'eau. Du coup, quand j'ai eu 14 ans, mon père m'a demandé de creuser un puits. J'ai mis plus de six mois à atteindre la nappe phréatique. Mais au moins, ça m'a musclé et je m'en plains pas. Au début, je devais partir en jeep avec mon père pour remplir des jerricans d'eau. Je suis un champion pour éviter les alligators ou les anacondas. Il paraît qu'un cousin est mort comme ça.

Où je suis né? A la maison. Oui, ma mère a accouché au milieu de l'étable. Un vrai petit cow-boy depuis la naissance, ça je peux vous l'assurer.

J'ai eu une enfance plutôt heureuse, enfin si l'enfance est comprise entre 0 et 17 ans. Mon jouet préféré ? Bin le lasso, et j'ai attrapé mon premier veau à 12 ans. Puis j'ai gagné mon premier concours de rodéo dans la même année, sur un cheval qui s'appelait Zeus. Du tonnerre, hein? (Vous êtes censés rire là... )

Ma scolarité s'est faite à domicile et je n'ai jamais passé de diplôme. Ma mère m'enseignait les maths et les sciences ainsi que l'anglais tandis que mon père s'occupait de l'histoire et de la géographie. Je préférais les cours avec Mom, car Bill pensait que le travail valait tout les diplômes du monde. Vaut mieux travailler dans l'illégalité qu'aller à l'université. C'était mon père et il n'avait jamais été bon en cours. Il a vécu au ranch depuis ses 15 ans et suivit les traditions à la lettre. Alors la bêtise, c'est de famille, je vous le dis, enfin côté... bovin. Je me moque pas, hein? Mais je l'ai beaucoup regretté par la suite... Énormément même. Vous allez comprendre.

Mais pour l'instant, il faut dire qu'il me reste de bons souvenirs, surtout avec les chevaux et les troupeaux exactement comme au Far West. Mon tout premier poulain s'appelait Le Rouquin... oui oui, en français. J'adore apprendre de nouvelles langues et c'est Rose, l'employée des O'hanna qui m'enseigna le parler des mangeurs de grenouilles.

Ils habitaient dans un ranch de bourgeois à une heure de chez nous, je m'y rendais tous les matins pour échanger des œufs contre de la farine ou des fois du chocolat en poudre. Ils avaient tout le temps du chocolat. Et c'était bien pour moi car depuis ut petit je fais des malaises hypoglycémique. Ils sont produit par une production intense d'insuline de mon pancréas. Du coup, je manque de sucre et j'adore les bonbons. Donc je disais qu'ils avaient tout. Ah, bin ça! Ils faisaient pas les choses à moitié. Il y avait une trentaine de domestiques, deux étages et une grande bibliothèque. J'ai eu mon premier baiser sur le fauteuil du père... avec leur dresseur de chevaux. Il y avait peu de fille dans les terres des O'hanna. C'est du passé et une simple expérience.

Donc je disais... Ah oui, Le Rouquin. Voilà, mon enfance a été bercée par le hennissement des chevaux et les championnats de rodéo mais aussi par les violons, la dance country. Je travaillais avec mon père dans les enclos, le matin puis à midi j'aidais Mom pour sa tarte aux pommes. C'était la meilleure de tout le pays. Je vous donnerai la recette, promis. Tout allait bien et même si on avait des petites altercations avec des exploitants de pétroles, on était heureux car réunis.

Puis on a découvert une maladie des poumons à ma mère et tout a basculé. Pendant un an, on a fait comme si de rien était mais Dad cherchait une solution à côté, il aimait énormément ma mère. C'était dur de le voir se lever à deux heures du matin pour rentrer qu'à minuit. J'ai vite compris, du haut des mes niaises seize années que ma mère n'allait pas revenir tout de suite.

Vous voulez savoir comment ils se sont rencontrés? ...

C'était en 1986 et il se trouve que ma mère a tiré sur mon père lors d'un championnat de tir à la carabine. Si si, c'est la vérité. Elle voulait chasser la mouche qu'il avait sur son chapeau. Maintenant il a une cicatrice près du nombril. Maman a une très mauvaise vue. Et ils sont même pas aller à l'hôpital. Elle lui a retiré ça du bout d'un couteau. Alors mon père, juste avant de s'évanouir a dit: «Une femme comme ça ou je l'a tue ou je l'épouse !»

Eh bin la jeune Louisa Dexon n'a pas oublié cette parole délirante et est venu le chercher six mois plus tard pour le tirer à l'église. Oui, c'est elle qui porte la culotte. Et je suis né seulement neuf mois plus tard... Bref, mon père aime ma mère depuis le premier jour.

Ce fut dur pour lui car il ne pouvait pas se procurer suffisamment de fond pour les opérations quotidiennes. Il n'a pas réussi. Il a vraiment essayé, il a même tué Le Rouquin. Ça n'a pas apporté beaucoup d'argent, ah ça non... mais pas mal de peine par contre. Mon père ne s'est jamais excusé et il m'envoya à New-York pour gagner de l'argent. J'avais 17 ans.

Ah ! Qu'est-ce que j'étais naïf à l'époque…! Je ne savais vraiment pas où je mettais les pieds et j'ai vraiment galéré pour y faire ma place. C'était pas facile sans rien connaître de la société. Mais j'ai eu de la chance, j'ai rencontré les gens qu'il faut.

Oh, la ville ! Pleine de possibilités, des métiers confortables comme policier, peut-être même avocat ! Mais j'ai jamais eu de diplôme... alors je suis devenu Stripteaseur.

Eh ! Vous vous attendiez pas à ça, hein? Je suis désolé de vous décevoir mais je fus un de ces gigolos que vous détestez tant... Hummm. Je peux déjà entendre les commères qui cracheront sur les petits avantages houleux de mon job.

Oui! J'avoue, O mégères, je passais les nuits des shows avec des clients ou  je pu dispenser des gâteries derrière le rideau. Mais je le devais, c'était une question de vie ou de mort pour ma mère. C'est important les parents, il faut les chérir tant qu'on les a...

Je connais déjà votre prochaine interrogation... Oui, elle est partie, il y a maintenant quatre ans.

Allez-y maintenant! Crachez votre venin, vieilles harpies! Cela ne m'atteindra jamais, vous ne valez même pas un morceau du sein de ma mère. Vous n'existez pas.

...

J'ai vécu comme ça pendant six ans puis ce fut le grand ménage de printemps dans ma vie. Le truc qui n'arrive que dans les livres à l'eau de rose. C'était un vendredi soir et je devais faire mon show. Avec une barre, un chapeau de cow-boy et des santiags... Bref, le show du vendredi soir.

Je peux vous confier que je n'étais vraiment pas bon au début. Par exemple lors de mes débuts de pole dance, j'avais accroché un bout de mon tee-shirt à la section de la barre et sans le voir, je suis redescendu... alors je découvrais la joie du strip-tease involontaire. Mais je me suis vite habitué surtout que je découvrais mon homosexualité refoulée avec violence.... Bin oui, je travaillais dans un bar... gay.

Donc ce vendredi soir, je stressais affreusement car on m'avait précisé qu'il y avait de gros clients et je n'avais pas le droit à l'erreur. Puis le gong retentit, j'avance sur la scène et je me fais épingler au mur par deux yeux gris profonds.

Je... j'ai senti mon cœur se serrer, j'avançais vers la barre sans trop savoir comment et j'ai dansé. Mon corps ondulait sur le rythme de la musique. Je me suis livré ce soir là et j'ai fait plus que danser. J'ai investi toute mon énergie dans des acrobaties folles. Pour lui, pour moi. J'avais oublié que j'avais d'autres clients. Je voulais qu'il en frissonne dans ses rêves en se rappelant inconsciemment de ce moment précieux.

C'était une expérience époustouflante. Il était d'un charisme et d'une stature... je sais pas quoi dire. Il était juste... vrai.

Quand je dis vrai, c'est que son regard veut tout dire. Il est séduisant et très... je sais pas, sombre peut être. Je voulais absolument chasser ces ténèbres. Utopiste, hein ?

Ça a été le coup de foudre, et apparemment des deux côtés, il venait quasiment tous les soirs pour m'applaudir. Un jour, j'ai pris mon courage à deux mains et je suis allé danser sur ses genoux. Bon, là, j'ai eu deux petites surprises, il était armé et il était enquêteur indépendant.

J'ai couché avec lui, cette nuit là. Puis les autres et encore les autres. Qu'en est-il de maintenant ? Je suis marié depuis quatre ans et je m'en porte pas plus mal. (Oui, pour ceux qui n'avaient pas compris; ma mère est morte juste avant notre mariage.)

Comment? Ah, il s'appelle Éric et c'est mon homme.

Je crois que c'est grâce à lui que j'ai compris que pour sauver ma mère il n'était pas nécessaire de vendre mon corps. Et j'ai arrêté le strip-tease, enfin dans le cadre professionnel... du côté intime du couple par contre.... Humm... Je dérape.

La suite? Bin après il m'a présenté un ami à lui qui travaillait dans le monde de la télévision et j'ai dégoté un stage au studio du JT. Puis de fil en aiguilles, je suis devenu journaliste sur le terrain. Je me suis fait un nom et quand  j'ai pu rassembler un fond important, je suis devenu moi même un journaliste indépendant, alors de temps en temps, je m'associe à lui pour un léger reportage. Mais en définitive, je travaille très peu à ses côtés. Ça nous convient parfaitement car nous sommes tous les deux très minutieux alors avoir quelqu'un dans nos pattes... même s'il est canon, c'est hors de question!

Ce que j'ai fait comme reportage?

Il est vrai que j'ai été longtemps indécis et je me rappelle avoir fait de petits montages sans importance. Un jour, j'ai pris une grande inspiration. J'ai réalisé une enquête sur la vie des stripteaseurs. Je voulais que tout le monde sache comment on était traité et qu'il ne fallait pas nous fustiger. Certes, on vend notre corps à n'importe qui mais faut en avoir le courage. Et oublier les hommes ivres qui nous mord plus que de raisons ou qui cherchent à nous tuer car on est pas à leur goût. Je n'ai plus aucuns bleus de cette époque mais quand je me regarde dans la glace... parfois je pleure, et pendant de longues minutes je passe mes doigts sur les cicatrices, visibles ou non, me souvenant de leurs histoires.

Là, une marque de dents. Là, de cigarette et celle-ci, celle entre les cuisses... c'est l'homme qui voulait absolument le faire avec un couteau. Il... Quand il a découvert ceci, Éric a voulu retrouver ce barge pour le tuer. Il était hors de lui. Mais je m'en fiche de tout ça, car cela m'avait permis de payer deux opérations à ma mère mais aussi parce que mon loup ne peut s'empêcher de la lécher pendant des heures, juste pour me faire oublier...

Enfin... quand j'ai réussi à faire passer ce reportage à la télé, j'ai demandé à Éric de le regarder. Il est resté de marbre puis m'a embrassé. Il était fier, dis donc! Ah, j'en entendais parler tous les soirs mais moi, je m'en fichais comme d'une guigne. J'aimais juste... juste l'entendre parler car bon, il est pas bavard et est avare de mots doux. Alors qu'il me félicite d'avoir pu dénoncer tout ceci... mon cœur l'a définitivement choisi... Bref, cette relation est forte même s'il est légèrement distant.  

Vous imaginez ? Je dois le courtiser pendant quatre heures pour avoir le droit à un câlin ou juste un bisou sur le front. C'est un glaçon et je parle pas que de ses pieds qui se collent à mes jambes la nuit.

Certes, on est un couple fusionnel mais surtout pour les affaires de lit... le reste; on s'engueule et pas faiblement, hein? Des fois, les voisins sont obligés d'appeler la police puis bon, on se fait un bisou pour mieux se retaper dessus quand ils ont le dos tournés.  De vrais gamins... Mais je l'aime.

Tellement que je l'ai emmené voir ma famille. Pas toute, sinon on y aurait passé des mois. Non, juste Bill et Louisa Reytlam. Éric n'en menait pas large quand je l'ai présenté à mes parents.
J'aurai  voulu  rencontrer les siens mais il n'en parle jamais. Pas besoin d'un tableau pour comprendre qu'il a eu une vie ignoble et j'essaye de lui montrer que le futur ne peut être que mieux à mes côtés...

C'est pour ça que j'ai accepté de le suivre dans ce trou paumé de Grayson car monsieur avait trouvé une superbe enquête. Tu parles, y a personne ici et ils me font penser aux Texans. Dur comme la semelle d'une santiag avec les inconnus et cachant plein de squelettes dans leur placard... Bref, j'ai l'impression d'être rentré à la maison et que toutes les lumières sont éteintes... Gloups.





Steeve

Âge ∞ 18 ans  Comment avez-vous connu RTS ? ∞ Une amie sadique qui joue le mari de Steeve. -_- Présence ∞ 5/7. Code ∞ OK Un commentaire ? ∞  Quoi dire, quoi dire? Juste que j'adore ce forum enfin de ce que j'ai vu et lu. Et que je m'excuse de mon niveau qui a perdu car ça fait trois bonnes années que je n'ai pas rp réellement sur un forum. Voilà sinon j'ai 7 ans de rp derrière moi. O/
images by ikyrel, tumblr (c) fiche by .reed


Code:
Ian Somerhalder [color=red]✖[/color] [url=http://rdtosalvation.forumgratuit.org/t300-steeve-reytlam]Steeve Reytlam[/url]


Dernière édition par Steeve Reytlam le Jeu 12 Juin - 21:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
DISPONIBILITES : disponible
CREDITS : chachoune
NOMBRE DE MESSAGES : 176
ÂGE : 18 ans
OCCUPATION : sans emploi
ETAT PHYSIQUE : Cernes prononcées sous les yeux ; son avant bras gauche est plâtré depuis plusieurs semaines (le plâtre est couvert de dessins et autres petites annotations)
Secrets

Feuille de personnage
A propos du secret: Je veux tout savoir !
Autres comptes: Dorian A. Spelling, Hunter D. Pendleton, Nathaniel W. Redd & Tyler A. Lawson
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Steeve Reytlam Dim 8 Juin - 7:46

AAAH UN AUTRE DANSEUR ! On va monter une troupe ! Steeve, Bonnie, Tyler et Aidan  kit kat (oui, ok Alexander, si tu veux tu peux venir /ZBAF/

Bienvenue sur RTS. Depuis le temps qu'on entend parler de toi, ça fait plaisir !
Si tu as la moindre question, n'hésite pas à nous en faire part et à venir faire des coucous sur la CB de la vie brah 

_________________
a little boy named train

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
DISPONIBILITES : disponible
NOMBRE DE MESSAGES : 40
ÂGE : 27 ans
LOGEMENT : 13, Madison Street
OCCUPATION : journaliste indépendant sous couverture au Leo's
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Steeve Reytlam Dim 8 Juin - 8:50

Oh! J'acceptes avec plaisir et merci!!  brooo 

Ouais, je sais que ma réputation me précède xD J'espère juste qu'elle est pas trop mauvaise -_-

Vous avez l'air gentil donc je pense que ça ira... ou pas ?  Crying or Very sad 

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
DISPONIBILITES : overbooké
CREDITS : Pic @Tumblr
NOMBRE DE MESSAGES : 1044
ÂGE : 23
LOGEMENT : East jefferson street (7)
OCCUPATION : Animatrice sur la radio locale
HUMEUR : Triste (a cause d'Alex parce qu'il est méchant)
ETAT PHYSIQUE : Bilan de la confrontation avec Bonnie : Deux côtes fêlées plaies au niveau de la lèvre inférieure et de l'arcade sourcilière, ecchymoses et contusion sur le visage, les mains, les épaules et le ventre.
Secrets

Feuille de personnage
A propos du secret: Je ne veux rien savoir.
Autres comptes: Samuel J. Donnelly
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Steeve Reytlam Dim 8 Juin - 10:21

Bienvenue dans le coin Steeve !!!  red face J'aime beaucoup ta façon d'écrire jusqu'ici !!

Mon dieu Aidan quelle team de l'enfer mdr et je pense qu'Alexander préférera allez "danser" avec moi, laisse le tranquille Razz What a Face

_________________
"I hurt myself today to see if I still feel. I focus on the pain,the only thing that's real. The needle tears a hole, the old familiar sting, try to kill it all away...But I remember everything. What have I become? My sweetest friend. Everyone I know goes away in the end"

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
DISPONIBILITES : disponible
NOMBRE DE MESSAGES : 40
ÂGE : 27 ans
LOGEMENT : 13, Madison Street
OCCUPATION : journaliste indépendant sous couverture au Leo's
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Steeve Reytlam Dim 8 Juin - 11:15

Merci Carter Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
DISPONIBILITES : disponible
CREDITS : Bazz
NOMBRE DE MESSAGES : 437
ÂGE : 22
LOGEMENT : Entre chez l'oncle à Grayson même et Ethan à Trimble
OCCUPATION : Danseuse / dealeuse
HUMEUR : Ta mère.
ETAT PHYSIQUE : Plutôt fatiguée par les récents évènements, style avortement, bagarre tout ça.

29/12/13 : bagarre avec Carter > visage tuméfié, côte cassée, main droite fracturé. Bleus et autres blessures au visage. Rambo quoi.
Secrets

Feuille de personnage
A propos du secret: C'n'est pas mon problème.
Autres comptes: Une Bonnie suffit.
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Steeve Reytlam Dim 8 Juin - 12:54

J'pense qu'Alex va refuser gentiment red face red face
Bienvenue ici mon chou What a Face

_________________

   
“it's better to burn out than to fade away“#Neilyoung
APACHE.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
DISPONIBILITES : overbooké
NOMBRE DE MESSAGES : 22
ÂGE : 29 ans
LOGEMENT : 13, Madison Street
OCCUPATION : Enquêteur indépendant sous couverture en tant que Barman au Drugstore
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Steeve Reytlam Dim 8 Juin - 13:47

Te voiiiiiilàààà enfiiiiin !  luve 

_________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
DISPONIBILITES : disponible
NOMBRE DE MESSAGES : 40
ÂGE : 27 ans
LOGEMENT : 13, Madison Street
OCCUPATION : journaliste indépendant sous couverture au Leo's
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Steeve Reytlam Dim 8 Juin - 13:48

Oui!  brooo 

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
NOMBRE DE MESSAGES : 231
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Steeve Reytlam Dim 8 Juin - 14:16




fiche validée


Bienvenue sur “Road to Salvation” Steeve
Et merci de ton inscription !
Je me suis bien marrée en lisant ta fiche ! J'aime le style d'écriture léger pour parler de choses pas toujours évidentes. No drama ! Le personnage a l'air vraiment cool et s'intègrera certainement très bien (ou pas red face) dans le décor.
Vive le Far West ! HEEEHA !    

Tu peux donc désormais poster dans toutes les catégories du forum et commencer à RPer. La section demandes diverses te permettra de te créer un répertoire de liens et de trier tes sujets, mais également de faire une demande d'emploi ou de logement.
Le flood des RP pourra te permettre de communiquer avec les autres joueurs une fois tes sujets lancés.

Ayant choisi un personnage inventé tu remportes dores et déjà 5pts. à dépenser comme tu le souhaiteras par la suite. Pour voir ce qu'ils te permettent d'obtenir, tu peux consulter le sujet d'explication du système de points du forum.

Si tu ne te sens pas très à l'aise, RTS dispose d'un service de parrainage.

Amuse-toi et n'hésite pas à flooder, jouer, chatboxer avec nous du matin au soir et du soir au matin ! king2 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
DISPONIBILITES : disponible
CREDITS : Tumblr, Never Utopia & myself
NOMBRE DE MESSAGES : 207
ÂGE : 24 ans
LOGEMENT : East Jefferson street (22)
OCCUPATION : Caissière à l'épicerie Pryde, Grayson
HUMEUR : Bonne
ETAT PHYSIQUE : Rien à signaler, juste un peu chaud en ce moment à cause des verres bus au Susan's Coffee pour le Nouvel An.
Secrets

Feuille de personnage
A propos du secret: Je veux tout savoir !
Autres comptes:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Steeve Reytlam Dim 8 Juin - 14:39

Bienvenue Steeve et surtout, bon retour dans le monde magique du RP  meep 
Qui dit danse, dit musique ! Charlie serait sûrement enchantée à l'idée de se joindre à la troupe de joyeux artistes avec ses maigres talents en guitare Razz

PS: OneRepublic  I love you 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
DISPONIBILITES : disponible
NOMBRE DE MESSAGES : 40
ÂGE : 27 ans
LOGEMENT : 13, Madison Street
OCCUPATION : journaliste indépendant sous couverture au Leo's
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Steeve Reytlam Dim 8 Juin - 14:42

Faut vraiment qu'on se fasse ce groupe xD un peu d'animation  hurray 

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
DISPONIBILITES : disponible
CREDITS : Blinizz sucré
NOMBRE DE MESSAGES : 381
ÂGE : 24 ans
LOGEMENT : Trimble
OCCUPATION : BARMAN/SERVEUR - DEALER
HUMEUR : Excédé.
ETAT PHYSIQUE : Plus ou moins en forme, moins de crise de manque - peut-être parce que je me drogue un peu plus -.
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Steeve Reytlam Lun 9 Juin - 19:59

Yooooo !

Rêvez pas, j'ai d'autre "danse" à faire What a Face *embarque Carter*


Bienvenue en tout cas ! Éclate toi parmi nous !!!!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
DISPONIBILITES : disponible
NOMBRE DE MESSAGES : 40
ÂGE : 27 ans
LOGEMENT : 13, Madison Street
OCCUPATION : journaliste indépendant sous couverture au Leo's
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Steeve Reytlam Lun 9 Juin - 20:03

XD Merci! 0/

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Profil
Secrets
Contact



MessageSujet: Re: Steeve Reytlam

Revenir en haut Aller en bas
 

Steeve Reytlam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road to Salvation :: BIENVENUE À GRAYSON, MISSOURI :: La douane :: vous pouvez circuler-