AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Road to Salvation a fermé ses portes.


Partagez | .
 

 00. Only Shit [Hunty]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Profil
DISPONIBILITES : overbooké
CREDITS : cherrylips
NOMBRE DE MESSAGES : 684

ÂGE : 29
LOGEMENT : East Jefferson Street (8)
OCCUPATION : pompiste/mécano au Teller & Redd's Garage (Grayson)
HUMEUR : massacrante
ETAT PHYSIQUE : Blessures - Il boite légèrement depuis son altercation avec le père de Baby, survenue peu de temps après que Carter l'ait percuté avec sa voiture.

Tatouages - dos complet (une faucheuse accompagnée des mots "son of anarchy" ) ; avant-bras droit (pierre tombale sans nom, encadrée par un arbre mort, une lune et quelques corbeaux)
Secrets

Feuille de personnage
A propos du secret: C'n'est pas mon problème.
Autres comptes: Dorian Spelling, Nathaniel Redd, Tyler Lawson
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: 00. Only Shit [Hunty] Jeu 10 Avr - 6:50



Only shit


Faut qu’il s’occupe l’esprit absolument. Faut qu’il fasse un truc pour ne pas penser au fait qu’elle est juste dans son dos, en train de se désaper et enfiler des fringues un peu plus décentes. Personnellement, il s’en fout de la manière dont elle est fringuée. Des gens en pyjamas, il en croise tous les matins dans Grayson qui vont hercher leur journal et finissent par aller faire la conversation avec leur voisin. Il a plus d’une fois croisés des gens en peignoir à l’épicerie ou au bureau de poste de bon matin.
Et puis Baby est en fuite, elle a une excuse en or pour se balader dans cette tenue… Ceci dit, elle a dû se les peler sur sa moto. Et là c’est sa faute à lui. Trop con putain.
Mais il faut qu’il arrête de penser à la manière dont elle s’habille (et donc se déshabille).

Son occupation est vite trouvée heureusement. Il tire son portable de sa poche et rédige un SMS à Carter. Il n’a pas tout à fait terminé quand Baby lui signale qu’elle a terminé. Il se retourne lentement, terminant de pianoter sur le clavier de son téléphone à clapet, pendant qu’elle lui propose de se remettre en route.
« Ouais, deux secondes » réclame-t-il en concluant son message, avant d’appuyer sur la touche d’envoie. Cependant, quand il relève la tête pour lui signaler qu’il a terminé et qu’ils peuvent mettre les voiles, Baby le coupe.
« Oh putain !! Ma caisse !! J'peux pas la laisser ici, c'con serait capable de la vendre ou de la démonter ou en faire de la merde !! »
Et merde…
« Du calme » lance Hunter en s’approchant, les mains levée vers elle « Respire un coup, on va gérer ça aussi. »
Hunter ne l’a jamais vue aussi pâle de la matinée, et pourtant, il était persuadé qu’il était humainement impossible de perdre plus de couleurs qu’elle ne l’a déjà fait…
« Panique pas, c’est pas bon pour c’que t’as » la prévient le grand blond, un peu inquiet, fourrant rapidement son portable dans la poche d’où il l’a précédemment tiré. « On va la récupérer, t’en fais pas. J’pense qu’aller démonter ta caisse est pas dans sa liste des priorités, d’accord ? On a un peu de temps devant nous. Je me suis pas annoncé comme ton défenseur, je me suis arrangé pour qu’il pense que le…"message"…vient directement d’Helen. »
Cette pute qui aurait dû le castrer depuis longtemps et emporter Baby avec ellele plus loin possible de cette ordure. Qu’est-ce qui lui a pris bordel? La réponse est simple malheureusement. Helen avait d’autres priorités que le bien-être et la sécurité de sa gamine. Sa priorité numéro un a toujours été son propre putain de confort…
« Tu as les clés sur toi ? » la questionne Hunter, avant qu’elle n’approuve. « Bon… C’qu’on va faire, c’est qu’on va continuer sur notre lancée et… Commence pas à râler, laisse-moi terminer ! De toute manière il est hors de question que j’te laisse conduire dans ton état. T’es complètement imbibée, tu tiens à peine debout et t’as un bras dans l’plâtre alors la question est réglée, c’est même pas la peine de discuter! …Ce qu’on va faire, donc, c’est aller jusqu’à ce motel dont tu m’as parlé. Tu vas récupérer là-bas et pendant ce temps, je vais me charger de ta caisse. Ce type chez qui t’étais tout à l’heure, le mec du bar là… On peut lui faire confiance ? Il t’aiderait si tu lui demandais ? Tu lui confierais ta caisse ? »
Ce qu’il n’ajoute pas mais pense très fort c’est : est-ce que si je me pointe seul avec tes clés il ira directement me jeter dans les griffes de ton paternel ou est-ce qu’il y a une petite chance que les choses tournent bien pour une fois ?

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________
I've been a fool and I've been blind
I can never leave the past behind
Revenir en haut Aller en bas

Baby Stewart
Profil
Secrets
Contact



MessageSujet: Re: 00. Only Shit [Hunty] Jeu 10 Avr - 11:46

- Tin, parles pas si vite tu m'fou mal au crâne... J'm'appuie contre le mur et frotte doucement mes tempes. Le plan d'Hunter me parait terriblement long et compliqué. Même si j'suis pas fan de confier ma voiture à quelqu'un d'autre, j'sais que j'suis pas en état de conduire. La décharge de douleur de tout à l'heure, a eut le mérite de me réveiller quelques instants, mais à présent, ça devient vraiment dur. Vraiment. - J'suis fatiguée, putain... C'est plus pour moi que pour lui, comme si parler à voix haute pouvait résoudre tout l'problème...
- Tu va te taper... J'sais pas combien d'heure de route, en plus du trajet que tu as déjà fait... Pour récupérer ma caisse ? Et en prime, tu prend l'risque de r'tourner là bas... Si mon père s'est reveillé, c'est mort Hunter. J'referme les yeux quelques secondes, utilisant l'peu de concentration qui me reste pour réfléchir quelques secondes. - J'vais appeler Aaron... Et j'vais lui demander ramener ma caisse. Pas trop près de l'hotel pour le au cas où, mais suffisamment pour éviter qu'on r'tourne là bas.
Du peu lucidité que j'ai... ça m'semble aller. Et ça à l'air de lui convenir, parce que je l'entend pas gueuler.

Une fois qu'on est d'accord, on s'tire en direction de l'hotel... Et pour être sincère, j'en ai aucun foutu souvenir. J'nous vois sur le parking, j'nous vois partir... Mais au bout d'un moment... C'est l'néant. J'ai juste qu'on se retrouve à l'hotel, dans une chambre et que j'me laisse retomber sur l'un des lits. J'crois aussi que j'dors avant même de toucher l'matelas. Peut être même que j'dors depuis des heures. J'm'en fou maintenant. ça n'a plus d'importance. J'sais pas trop où j'me reveillerai, j'sais pas trop si tout cela est bien réel ou si j'suis encore sur le sol de ma chambre... J'sais pas... Et puis on verra bien quand j'ouvrirai les yeux. Si je les rouvre...
J'me moque que mon corps est mal. J'me moque qu'il se tort ou qu'il se crispe dans mon sommeil... Moi, j'suis plus là. Abonné absent. J'rêve pas, j'pense pas, j'flippe pas. J'suis dans une obscurité rassurante et si parfois la douleur m'atteind, ce n'est rien par rapport à la matinée que j'viens de passer.

                                 -------------------------------------------------------------------------

Baby tombe littéralement de sommeil, sans prendre la peine de retirer ses chaussures ou d'enlever son jean. Elle a donnée tout ce qu'elle pouvait, repoussant les limites de la raison pour pouvoir tenir à chaque fois quelques minutes de plus. A présent, elle paie ses excès. Et si éveillée elle peut contrôler ses réactions, endormit, la douleur s'exprime dans tout son être.
Quelques larmes lui échappent, mais elles restent silencieuses. De même que les gémissements qui pourraient lui échapper. L'habitude de devoir encaisser. L'habitude de se reprendre une branlée si jamais son père était réveillé par ses cris.
Revenir en haut Aller en bas
 

00. Only Shit [Hunty]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Road to Salvation :: VILLES ALENTOURS :: Le reste du monde-